Forum de Occupy Grenoble Index du Forum
Forum de Occupy Grenoble
Forum du mouvement des indignés Grenoblois
 
Forum de Occupy Grenoble Index du ForumFAQRechercherMembresGroupesProfilS’enregistrerConnexion

1er Février - Débat ATTAC + Les Indignés

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum de Occupy Grenoble Index du Forum -> Bilans -> Bilans de nos actions
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
brimo


Hors ligne

Inscrit le: 12 Nov 2011
Messages: 21
Localisation: La Côte Saint André

MessagePosté le: Sam 4 Fév - 10:12 (2012)    Sujet du message: 1er Février - Débat ATTAC + Les Indignés Répondre en citant

Bonjour,
Le débat date d'il y a 3 jours mais c'est encore un peu frais dans ma tête !

Sur les participants :
J'ai trouvé qu'il y avait beaucoup de monde. En revanche, je n'ai pas vu beaucoup d'indignés coutumiers du rdv du samedi. Mais ce n'est qu'une impression.
A priori beaucoup de gens d'ATTAC

Sur le débat lui-même :
L'intervention m'a permis d'y voir plus clair sur les questions de dette, de crise de l'Euro et les conséquences. De remettre en cause quelques idées reçues que j'avais. (impact de la loi de 1973 notamment)
J'ai trouvé que l'intervenant a répondu un peu en décalé à certaines questions du public. Ce qui pouvait laisser penser qu'il n'y répondait pas vraiment... De fait, comme tout se tient, c'est difficile de répondre aux questions.
Très intéressant globalement mais il y avait cependant "à boire et à manger". à trier...

Et Après :
A refaire, ou bien surveiller les éventuelles initiatives similaires pour y aller et continuer à se former sur le sujet.

Bruno
_________________
Quand on s'indigne, il convient de se demander s'il on est digne - L'abbé Pierre (semble-t-il ?)


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 4 Fév - 10:12 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Zora


Hors ligne

Inscrit le: 27 Oct 2011
Messages: 150
Localisation: 38

MessagePosté le: Sam 4 Fév - 10:22 (2012)    Sujet du message: 1er Février - Débat ATTAC + Les Indignés Répondre en citant

Merci pour le compte rendu Brimo.
A-t-il été un peu question du capitalisme en soi ?, du fait qu'il ne pouvait pas y avoir de démocratie réelle dans un tel système économique ?
Et sur la croissance, la concurrence ?
A+
_________________
:: Le réformisme est l'art de changer tout ce qu'il est nécessaire de changer pour que rien ne change ::


Revenir en haut
brimo


Hors ligne

Inscrit le: 12 Nov 2011
Messages: 21
Localisation: La Côte Saint André

MessagePosté le: Sam 4 Fév - 10:29 (2012)    Sujet du message: 1er Février - Débat ATTAC + Les Indignés Répondre en citant

Zora, ce n'est pas un compte-rendu car je n'ai pris aucune note, juste mon ressenti.
Il a juste été dit que le problème de la dette, etc. posait un problème de démocratie
Les questions ont été centrées sur les finances

Bruno

Edit : Sur la concurrence, pas entant que telle, -> Le rôle de l'Allemagne qui par sa politique d'austérité devient plus compétitive et réussi à mieux exporter que les autres.
_________________
Quand on s'indigne, il convient de se demander s'il on est digne - L'abbé Pierre (semble-t-il ?)


Revenir en haut
Zora


Hors ligne

Inscrit le: 27 Oct 2011
Messages: 150
Localisation: 38

MessagePosté le: Sam 4 Fév - 10:34 (2012)    Sujet du message: 1er Février - Débat ATTAC + Les Indignés Répondre en citant

Ok merci pour le ressenti
A+
_________________
:: Le réformisme est l'art de changer tout ce qu'il est nécessaire de changer pour que rien ne change ::


Revenir en haut
Zoe Disère


Hors ligne

Inscrit le: 17 Oct 2011
Messages: 84
Localisation: grenoble

MessagePosté le: Sam 4 Fév - 15:05 (2012)    Sujet du message: 1er Février - Débat ATTAC + Les Indignés Répondre en citant

Salut à tous

J'ai pris quelques notes rapides que je livre en vrac. Astralys (Nordin) a filmé l'intervention donc sans doute pourra-t-il, quand il aura le temps de faire un meilleur compte rendu).
D'abord l'économiste atterré a développé son argumentaire en plusieurs points :

La Crise

Elle a plusieurs volets :
    - d'abord une crise bancaire qui a débouché sur une crise financière qui, elle-même, a débouché sur une crise économique.
    - crise de la zone euro
    - crise écologique
Bien-sûr les 3 sont liées.
Il y a une contradiction : le capitalisme financier c'est une masse de capitaux qui cherchent à se placer sur le marché avec une demande de forte rentabilité. Or l'économie est instable du fait de l'obligation de verser aux actionnaires cette forte rentabilité (15 % chaque année)

En Allemagne, dont on nous dit que C'EST le modèle à suivre, depuis 2000 il n'y a pas eu de hausse de salaires et, en parallèle, une augmentation significative de la pauvreté.
Les excédents de l'Allemagne en matière de commerce extérieur se font au détriment des autres pays d'Europe (en particulier ceux du Sud : Grèce, Portugal, Espagne ...)

En ce qui concerne la Chine, ses excédents se font au détriment des États-Unis.

Le Pacte Europlus qui est la suite du Pacte de compétitivité définit que tous les pays européens doivent être les plus compétitifs possible ce qui entraine forcément une baisse des salaires et une diminution notable (voire suppression à terme) de la protection sociale.

La Dette

Il y a 2 positions, une juste et une fausse. La position juste est qu'il y a augmentation de la dette publique dans tous les pays développés. La position fausses est que la loi de 1973 n'est responsable de l'augmentation de la dette publique étant donné qu'au Japon ou aux États-Unis cette loi n'existe pas. Or le Japon est endetté à 200 % du PIB.
De 1980 à 2000 sous l'influence des États-Unis (R. Reagan) et de l'Angleterre (M. Tatcher) les taux d'intérêts ont augmenté.
De plus on a noté un déplacement  de la distribution des revenus : les riches sont de plus en plus riches, les pauvres de plus en plus pauvres.
Il n'y a pas beaucoup d'investissements donc pas beaucoup de consommation donc l'état est obligé de soutenir l'activité par la dette publique.
En 2007 c'est la crise des subprimes et l'état l'augmentation de la dette de 20 points du PIB due à l'aide accordée aux banques ( comme en Irlande = nationalisation des banques). En Islande l'état a nationalisé les banques sans payer les dette aux gros porteurs.
En France avec Dexia, la dette va encore augmenter.
Ainsi on a vu une augmentation des déficits publics et donc une augmentation de la dette.

Question : que fait-on avec cette dette ?
Les États-Unis, l'Angleterre et le Japon bénéficient de taux d'intérêts très bas (1%, 2%) car ils se financent dans le pays  fonds de pension, banque centrale) alors qu'en Europe, les pays empruntent sur le marché étranger à des taux d'intérêts plus élevés.
La zone euro a été mal organisée dès le début car les pays sont très différents. Or l'Allemagne a imposé que la BCE ne prête pas et que les pays ne s'entraident pas.
Au début les spéculateurs ne s'en étaient pas aperçu mais quand ce fut fait ils se sont jetés sur le marché.
En outre, le gonflement de la dette s'explique aussi par le fait que les pays développés ont imposé une concurrence fiscale (ce que Angela Merkel continue d'imposer ainsi qu'une obligation de la baisse des salaires en ce moment en Grèce. Cette dernière remarque est de moi Smile )

En ce qui concerne l'austérité je n'ai pas pris d'autres notes que le fait qu'on a imposé à la Grèce une augmentation des 15 % des impôts alors que le PIB, dans le même temps, a baissé de 10 %.

En résumé de ce débat/conférence, je suis de l'avis de Bruno. L'économiste n'a pas totalement répondu aux questions des intervenants. On a appris des choses que nous savions déjà. Cela dit ce n'était pas inutile de nous le rappeler de manière plus "technique". Je pense vérifier cette loi de 1973 car, il a dit un truc à son sujet (en dehors du fait qu'elle n'expliquait pas l'augmentation de la dette) que je n'ai pas bien compris à savoir qu'il y aurait eu quand même un moyen d'emprunt. Mais je ne peux l'affirmer.
Zora, pour répondre plus directement à ta question il a été question du capitalisme et de la démocratie qui est en danger (ne serait-ce qu'avec le fait que ce sont des technocrates qui décident). Cependant, il n'a pas remis en cause le capitalisme en tant que tel, du moins c'est ainsi que je l'ai compris et n'a pas vraiment répondu à quelqu'un qui a posé une question en tant que tel dans l'assistance. J'avais imprimé vos questions au préalable (Tom aussi) et je les avais données aux ateliers pour qu'elles soient consignées. Mais il n'a pas vraiment fait été de ces questions précises.

Voilà, l'impression qu'il m'en reste est que cette conférence était un peu bizarre. L'économiste marquait des "blancs" assez longs ce qui nous déstabilisait un peu. Dommage que nous n'ayons pas pu avoir Frédéric Lordon (qui ne se déplace pas) car je pense que le discours aurait été radicalement différent (enfin peut-être pas au sujet de la loi de 1973).

  http://www.dailymotion.com/video/xdwczo_3-frederic-lordon-reunion-publique_…
                                                                                                                                                                                                                   
_________________
"Rien n'est plus fort qu'une idée dont l'heure est venue" (Victor Hugo)


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 17:49 (2017)    Sujet du message: 1er Février - Débat ATTAC + Les Indignés

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum de Occupy Grenoble Index du Forum -> Bilans -> Bilans de nos actions Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème Pluminator imaginé et réalisé par Maëlstrom