Forum de Occupy Grenoble Index du Forum
Forum de Occupy Grenoble
Forum du mouvement des indignés Grenoblois
 
Forum de Occupy Grenoble Index du ForumFAQRechercherMembresGroupesProfilS’enregistrerConnexion

Construire une véritables société depuis la base
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum de Occupy Grenoble Index du Forum -> Bienvenue sur le forum Occupy Grenoble ! -> Débats
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Zora


Hors ligne

Inscrit le: 27 Oct 2011
Messages: 150
Localisation: 38

MessagePosté le: Lun 7 Nov - 20:46 (2011)    Sujet du message: Construire une véritables société depuis la base Répondre en citant

J'ai toujours eu du mal avec les revendications réformistes, ces miettes qu'on arracherait temporairement aux riches et puissants.
A part exiger (en temps qu'urgence humanitaire) plus de sous, d'aides alimentaires et logements pour les plus pauvres, je ne vois pas trop l'intérêt à présent de s'épuiser dans des demandes de réformes ; c'est "leur" système, qu'ils se démerdent avec, les révoltés se doivent par contre de recréer autre chose puisqu'ils le rejettent.
Ok on fait partie de ce système (de gré ou de force), on en est aussi co-responsable quelque part, et on en subira les conséquences, mais il faut éviter d'agir seulement en réaction et dans l'urgence d'une crise car il est encore plus urgent de créer autre chose sinon on avancera jamais, et demain il y aura d'autres crises, des guerres ou d'autres problèmes.

Pour ma part, j'ai des idées sur ce que pourrait être une véritable société au service du bien commun, mais il est indispensable que chacune fasse la démarche par elle-même, s'approprie les idées (seule ou dans des débats, dans l'action comme dans la réflexion), se rende capable de vivre autrement que le schéma actuel (soumission aux pouvoirs, à l'Etat, travail si on en trouve, consommation, vote dans une non-démocratie, capitalisme partout, inégalités, habitudes du chacun pour soi, replis en clans, etc.).

Il y a tellement de choses qui vont mal (à peu près tout en fait !) dans tous les secteurs... Nos "sociétés" arriérées fabriquent en permanence des tas de problèmes, elles ont de mauvaises bases, on ne peut pas les réformer.
Le mieux est de tout refaire avec les personnes motivées pour qu'un jour existe une société qui ne génère pas toutes ces horreurs.

Rapidement, quelques grandes lignes d'une société future très ...utopique, et très hypothétique :
si les humains Indignés, révoltés, se détachent d'une mentalité-habitude de guerre, de compétition et d'appropriation, de peur des autres, alors plus besoin d'argent, de commerce, du travail tel qu'il existe actuellement, des entreprises, de pubs, des banques, des assurances, de propriété privée des moyens de production (et aussi des logements, terres....), de frontières, d'Etat totalitaire pour mettre les gens d'accord par la force et la loi, d'armées, etc.
Et alors, on aurait la démocratie directe depuis la base, avec des fédérations, des personnes élues pour remplir une mission, gérer-organiser, et qui seraient sous contrôle du peuple, révocables.
Tout le monde travaillerait pour les productions des biens et de services de base une petite portion de la semaine (du genre 10h, 5h...?). Pour le reste, chacun aurait des activités plus spécialisées (du genre médecin, artiste, ingénieur), et puis du temps libre, du temps pour l'amour, l'excercice politique, etc.
Tout le monde aurait de quoi se nourrir, vêtir, loger gratuitement, les transports aussi.
Le but n'étant plus le productivisme, ni les profits des actionnaires et spéculateurs, finis les énormes gaspillages de temps et d'énergie pour la pub, la concurrence et ses conséquences humaines, les gains de productivité au détriment de l'humain ou de la planète. Et comme les gens ne chercheraient plus à accumuler des biens, à avoir plus que le voisin, on pourrait ajuster la production en fonction des besoins réels sans avoir à beaucoup travailler ! Tout le monde serait "riche" sans se tuer au boulot et sans détruire la planète.
L'éducation gratuite (tout serait gratuit) permettrait à tout le monde d'avoir une pensée libre et personnelle, de développer ses dons et talents particuliers, et il ne serait plus question de se formater pour un modèle social archaïque (formatage des sexes et des sexualités, culte du corps et de la réussite, etc.) ou pour remplir les cases de travail aliénant réclamées par des entreprises capitalistes.
Comme il y aurait des besoins en énergie bien moindres du fait entre autres de la fin de la concurrence et de la course à la croissance, il serait facile de sortir du nucléaire et de l'excès d'énergies fossiles qui étouffent la planète. D'autre part, on ne construirait plus des immeubles et lotissements mal isolés tout-béton, mais des logements écolos, isolés, naturels, si possible producteurs d'énergies.
Comme les gens n'auraient plus à faire des kilomètres pour aller bosser loin tous les jours, moins d'énergies pour les transports.
Comme les logements et transports en commun seront mieux répartis (de manière rationnelle et écolo et pas en fonction des business immobilier, des intérêts privés et des zones économiques), là aussi, moins d'énergies consommées.
Plus de suremballages destinés à vendre n'importe quoi : donc moins d'énergies et de travail.
Plus de course à la conso (obsolescence programmée, objets jetables, etc.) comme substitut d'existence, les gens ne se tuent plus au boulot et ont d'autres centres d'intérêts ; plus d'objets importés en masse de l'autre bout du monde : donc moins d'énergies et de travail gaspillés.
Il n'y a pas que les humains, d'autres rapports aux animaux seraient très bien (donc tendre à des régimes alimentaires végés), donc viser la fin de toute forme d'élevages (moins de ressources nécessaires pour produire la nourriture, en plus d'éviter des souffrances animales inutiles).
Comme les gens auraient plutôt tendance à vivre à plusieurs, là aussi moins d'énergies et de travail pour les bâtiments et équipements, les apparts et maisons individuelles consomment plus que des habitats groupés et à plusieurs. Le pire étant les lotissements de base avec goudron, murs d'enceinte, clims, voiture à outrance, etc.
Comme l'organisation sociale ne serait plus mortifère et qu'il n'y aurait plus de miséreux et d'opprimés, on peut espérer qu'il n'y aurait plus guère de délinquance (il n'y aurait plus d'argent, plus de propriétés, tout le monde aurait largement de quoi vivre correctement et de manière intéressante), donc plus guère besoin de "police" et de prisons. (en plus la prison ne devrait être réservée qu'en dernier recours, aux cas vraiment dangereux, et sous d'autres formes moins carcérales).

Bon, inutile d'aller plus loin, je n'ai rien inventé (voir anarchisme, communisme, décroissance, écologie, etc.), j'ai juste fait une petite synthèse,  il faut prendre conscience que c'est un tout, que tout est relié.

Là c'est un objectif idyllique vers lequel tendre, mais en attendant, comment faire ?
En fait, le problème n'est pas tellement la description d'une société utopique (encore qu'il faut que les visions individuelles convergent ! et ne s'arrêtent pas au réformisme ou à quelques avantages), mais que les humains aient des prises de conscience, et évoluent pour être capables de la construire. Et ça on ne peut pas le décréter ni l'imposer ! , c'est à chacun d'évoluer par lui-même.

Admettons que des personnes aient engagé cette démarche et veulent agir maintenant.
A moins d'être très nombreux et très motivés d'un coup sur une bonne partie de la planète (et même là, il faudrait du temps pour tout reconvertir), impossible d'établir une société comme décrite plus haut !
Alors l'idée est de mettre en place des choses s'en rapprochant, tout en continuant à vivre (bien obligé) en milieu "hostile" (le monde actuel). Ce qui est très difficile bien sûr !
Mais plus il y a de monde impliqué, moins ça devient difficile, plus il est possible d'aller loin.
Pour commencer dans cette voie, quelques pistes : pratiquer la démocratie directe (les AG et autres similaires), s'entraider, vivre à plusieurs (co-location, squats, communautés), débattre, échanger infos et expériences, partager les ressources, biens, véhicules, créer des jardins collectifs maraîchers (style écolo, permaculture...).
Après s'il y a plus de monde, il peut y avoir des activités de production plus élaborées organisées en coopérative (égalitaire, pas de patrons ni d'actionnaires à engraisser).
Et aussi des systèmes de médias, de libre expression, des lieux culturels d'échanges ouverts à tous.
Bien entendu, tous ces groupes seraient en relation, communiqueraient, se réuniraient.
Toutes ces personnes seraient bien obligées d'utiliser de l'argent, mais elles le mettraient en commun de manière égalitaire. Elles pourraient aussi créer quelque chose comme un SEL entre elles ?
Le gros problème, surtout pour les débuts, c'est d'avoir des ressources pour vivre, il faudra que la plupart continuent de travailler directement dans le système pour des revenus... Mais si les ressources de chacune sont partagées, s'il y a des habitats à plusieurs, une production de nourriture, les besoins sont moindre, donc moins besoin de travailler, davantage de temps et d'énergie pour le reste.
Rien n'interdit non plus des occupations, grèves, pour obtenir des terres, droits, lieux d'habitations, lieux de débats et d'expression, etc, pour commencer à grignoter la "sacralité" de la propriété privée.
De toute façon, c'est à inventer selon le nombre, les talents des personnes, les conditions locales, il faut être souple tout en gardant l'objectif en tête, et essayer de toujours plus s'en rapprocher.
Tout en invitant les autres à suivre la même démarche, en essayant de leur faire ouvrir les yeux.

Bien, là aussi je n'ai rien inventé, des tas d'alternatives dans ce genre ont été tentées ! Inutile de développer plus.
Le problème est de faire la synthèse de toutes les initiatives existantes ou passé pour voir ce qui est bien, marche, va dans le sens de l'objectif (d'une société utopique), pour les récupérer, adapter, les articuler ensemble.

Et le problème qui est toujours le plus important, désolée si j'insiste et rabâche, c'est le facteur humain.
Trop souvent, dans les mouvements de contestation, il n'en est pas assez question, comme si le problème était d'abord de trouver le bon modèle social, et qu'alors les humains révèleront assez facilement leur "bonne nature" enfouie, ne se comporteront plus en loups égoïstes plus ou moins violents, mais spontanément en douces personnes soucieuses du bien commun...
Malheureusement, ce n'est pas aussi facile, ça se saurait, il faut en avoir conscience.
Il faudrait analyser tout ça, et que chacun cherche des voies et ressorts pour se transformer durablement, profondément. Car c'est autre chose de vivre et construire au quotidien dans la durée avec des personnes de personnalités toutes différentes, que de participer à une manif ou un campement temporaire.
Par exemple, il faut avoir un minimum de maturité (ce qui n'est pas forcément une question d'âge), de connaissance de soi, d'ouverture, être prêt à ses remettre en cause, dépasser les barrières d'âge, de milieu social et de sexe (de couleur de peau aussi ça va de soi), etc. Et d'abord être bien en accord sur le projet commun, les objectifs.

Citation:
Le meilleur des systèmes d'organisation sociale finit toujours par être corrompu, détourné, détruit, si les personnes impliquées ne sont pas évoluées, altruistes, émancipées, en accord sur le fond...
En revanche, même dans un système néfaste (une jungle comme le nôtre), il est possible de construire des choses très alternatives si les personnes sont altruistes, soucieuses du bien commun, émancipées, matures, porteuses du même projet de société.


Désolée pour les longueurs, c'était une vision de solution.
A développer, reprendre, débattre, disséquer, réinventer...!
Là ce n'étaient que quelques grandes lignes importantes. Very Happy
_________________
:: Le réformisme est l'art de changer tout ce qu'il est nécessaire de changer pour que rien ne change ::


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 7 Nov - 20:46 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Flamby
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2011
Messages: 132

MessagePosté le: Lun 7 Nov - 21:11 (2011)    Sujet du message: Construire une véritables société depuis la base Répondre en citant

+1

Revenir en haut
DominiqueM


Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2011
Messages: 171
Localisation: Grenoble

MessagePosté le: Lun 7 Nov - 21:25 (2011)    Sujet du message: Construire une véritables société depuis la base Répondre en citant

Je souscris entièrement à ce que tu dis, Zora.

Je me demande si l'institution d'un revenu universel de base ne serait pas une bonne étape intermédiaire pour aider à ce changement de conscience.

Si tu, vous, avez le temps de lire et regarder :

http://le-revenu-de-base.blogspot.com/

http://www.kultkino.ch/kultkino/besonderes/le_revenu_de_base_film_francaise
_________________
Tu es né digne, sois indigné !


Revenir en haut
Zora


Hors ligne

Inscrit le: 27 Oct 2011
Messages: 150
Localisation: 38

MessagePosté le: Lun 7 Nov - 22:59 (2011)    Sujet du message: Construire une véritables société depuis la base Répondre en citant

Super si vous vous reconnaissez là-dedans !

Oui le revenu universel serait une très bonne chose. Seulement les capitalistes et gouvernants ne vont pas lâcher ça comme ça !
Ca pourrait être une des revendications réformistes très utile en attendant des changements plus profonds. Pour l'obtenir il faudrait être nombreux dans les rues et ailleurs ! Voir si c'est réaliste et si l'énergie dépensée pour l'obtenir en vaut le coup ?
Pour moi ce serait plus un boulot dévolu aux partis et syndicats, mais bon...

J'ai posté le même message sur OccupyFrance vu que ce sont des questions qui peuvent intéresser tout le monde, ça a l'air d'avoir plu. Tant mieux, maintenant aux personnes de reprendre tout ça à leur manière.
Moi ça me fait plaisir de partager mes quelques expériences et analyses, surtout si ça peut aider.
J'espère ne pas être saoulant ou trop donneuse de leçon, si oui vous me direz stop svp ! Smile
_________________
:: Le réformisme est l'art de changer tout ce qu'il est nécessaire de changer pour que rien ne change ::


Revenir en haut
darksark


Hors ligne

Inscrit le: 29 Oct 2011
Messages: 11

MessagePosté le: Mar 8 Nov - 15:28 (2011)    Sujet du message: Construire une véritables société depuis la base Répondre en citant

 
Citation:
J'ai toujours eu du mal avec les revendications réformistes, ces miettes qu'on arracherait temporairement aux riches et puissants.
A part exiger (en temps qu'urgence humanitaire) plus de sous, d'aides alimentaires et logements pour les plus pauvres, je ne vois pas trop l'intérêt à présent de s'épuiser dans des demandes de réformes ; c'est "leur" système, qu'ils se démerdent avec, les révoltés se doivent par contre de recréer autre chose puisqu'ils le rejettent.
C'est une des raisons pour lesquelles j'ai du mal à accroché avec le mouvement des indignés, j'ai l'impression qu'ils/que vous(?) ne voulez pas une rupture net avec le système actuel. Vos demande de démocratie réelles sont pour moi infondé (la démocratie réelle nous la vivons au jour le jour). D'ailleurs si j'ai bonne mémoire, Churchill disait: "La démocratie est le pire système de gouvernement, à l'exception de tous les autres qui ont pu être expérimentés dans l'histoire."
A nous d'en appliqué un autre, créer de toutes pièces !


Je suis totalement d'accord avec "ton" utopie car c'est aussi la mienne. Mais d'ailleurs, est-ce bien une utopie hypothétique ? Peu de gens le savent mais l'anarcho-communisme (sous ce nom presque barbare se cache une philosophie qui reprend une très grosse partie des propositions de Zora) à réussit à être installé dans une partie de l'Espagne durant 2 ans pendant la dictature de franco (voir ce lien (très bon documentaire arte): Vivre L'Utopie).

(Je vais essayer de mettre quelques liens vers des documentaires qui m'ont parut intéressant et en rapport avec certaine lutte dans la section médiathèque)

Darksark


Revenir en haut
Zora


Hors ligne

Inscrit le: 27 Oct 2011
Messages: 150
Localisation: 38

MessagePosté le: Mar 8 Nov - 17:22 (2011)    Sujet du message: Choisir entre la rupture radicale et le réformisme Répondre en citant

Hypothétique, dans le sens où ce n'est pas possible pour l'instant, faute de "combattants" !
Mais c'est tout à fait réaliste, et même plus réaliste à mon avis que d'espérer obtenir des réformes importantes auprès de l'Etat et des capitalistes !
Merci pour le lien

Pour ce qui est de savoir si les Indignés sont pour une rupture radicale avec l'ensemble de ce système, je ne sais pas. Apparemment, il y a de tout, beaucoup de bonne volonté, et pas mal de gens qui semblent pencher pour cette rupture non ? A voir dans le temps, je ne sais pas si cette question a été débattue lors d'assemblées locales ?
Peut-être que le mouvement se cherche, préfère laisser les personnes mûrir sur cette question ?
En tout cas, par soucis de cohérence interne (dans l'action) et externe (dans la communication), il faudrait assez vite clarifier tout ça il me semble. Et peut-être créer deux courants d'Indignés si tout le monde n'est pas d'accord,
1. celles et ceux qui veulent plutôt agir pour des réformes (adoucir le capitalisme et le sort des peuples dans le cadre actuel, qui croient qu'on a des démocraties et qui veulent les améliorer)
2. celles et ceux qui veulent plutôt rompre, déserter, inventer et reconstruire autre chose
Rien n'empêche des va et viens entre ces deux courants, des coups de main et des échanges.

Ce qui est sûr, c'est que les militants doivent bien comprendre qu'une personne, même jeune et débordante d'énergie (lol), ne peut mener les deux de front.
Agir pour obtenir des réformes d'envergure ou s'engager dans une voie de rupture et de reconstruction révolutionnaire demandent pareillement beaucoup de temps et d'énergie. Et donc, à part des coups de main ponctuel, des débats ponctuels, pas possible d'être engagé vraiment des deux "côtés".
En plus, les modes de pensée et d'action risquent de diverger de plus en plus avec le temps.
_________________
:: Le réformisme est l'art de changer tout ce qu'il est nécessaire de changer pour que rien ne change ::


Revenir en haut
Flamby
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2011
Messages: 132

MessagePosté le: Mar 8 Nov - 21:56 (2011)    Sujet du message: Construire une véritables société depuis la base Répondre en citant

C'est comme créer une droite ou une gauche dès le départ. Je trouve qu'il serait mieux de trouver une ligne de front quand le mouvement aura mûrit.

Revenir en haut
Zora


Hors ligne

Inscrit le: 27 Oct 2011
Messages: 150
Localisation: 38

MessagePosté le: Mar 8 Nov - 22:16 (2011)    Sujet du message: Construire une véritables société depuis la base Répondre en citant

Oui t'as raison. Mais faut juste garder ce problème en tête, ne pas l'occulter, car il ressort toujours à un moment ou à un autre.
_________________
:: Le réformisme est l'art de changer tout ce qu'il est nécessaire de changer pour que rien ne change ::


Revenir en haut
Flamby
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2011
Messages: 132

MessagePosté le: Mar 8 Nov - 22:35 (2011)    Sujet du message: Construire une véritables société depuis la base Répondre en citant

Faut trouver un consensus quoi.

Revenir en haut
Anonyme


Hors ligne

Inscrit le: 09 Nov 2011
Messages: 10
Localisation: Melbourne

MessagePosté le: Jeu 10 Nov - 13:04 (2011)    Sujet du message: Construire une véritables société depuis la base Répondre en citant

Arg noon : encore un débat qui se termine par "Faut trouver un consensus".
Je propose (cf l'article "Les J.O. des indignés")
que chacun prenne son marteau et 4 planches, son fil à coudre et du tissu, 
et qu'en groupes de 5,6 on invente un nouveau jeu du maillet : 
on doit taper avec une masse (en mousse) sur les têtes qui sortent des trous à travers les planches : 
dont une infirmière, un prof, un chômeur, un sans-papier : vous saisissez l'idée.
OU l'exact contraire : un banquier, un élu, un colon.. et on harangue la foule à se défouler à tour de rôle.
Peu importe dans quel sens ça va pourvu que ce soit le bon :
celui de la remise en cause de l'individualisme vers une mise en abîme de nos loisirs en carton.
C'est plus sympa qu'une manif et l'impact dans les mentalités peut être démesuré,
du moment que ça se passe dans la solidarité, l'échange, l'humour salvateur.
Je suis sûr qu'on a tous des tas d'idées comme ça.
Ré-inventons des loisirs où la décroissance, le pacifisme, la démocratie réelle s'expriment dans la joie et la bonne humeur.
Si nous ne sommes qu'une poignée à penser à autre chose qu'à un compte en banque, ça marchera jamais (ou alors des putschs à répétition comme en Amérique latine), mais par en laissant sa chance à la créativité et au plaisir qu'on peut prendre ensemble, ça fait des gens intelligents, et c'est comme ça qu'on fait des chocapic. CQFD.
Les gens ont peur, c'est très important de changer ça.
(pff idéaliste).
A vous. Roger.


Revenir en haut
Anonyme


Hors ligne

Inscrit le: 09 Nov 2011
Messages: 10
Localisation: Melbourne

MessagePosté le: Jeu 10 Nov - 13:04 (2011)    Sujet du message: Construire une véritables société depuis la base Répondre en citant

bien sûr qu'on adhère à ce que tu proposes Zora, mais ce n'est pas nous qu'il faut convaincre..

Revenir en haut
Flamby
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2011
Messages: 132

MessagePosté le: Jeu 10 Nov - 17:08 (2011)    Sujet du message: Construire une véritables société depuis la base Répondre en citant

Oui mais bien mettre à plat cela, c'est toujours utile pour plus tard.

Revenir en haut
Zora


Hors ligne

Inscrit le: 27 Oct 2011
Messages: 150
Localisation: 38

MessagePosté le: Jeu 10 Nov - 19:30 (2011)    Sujet du message: Construire une véritables société depuis la base Répondre en citant

Oui Flamby, d'autant que je ne suis pas sûre que tous les indignées adhèrent à tout ça, et donc si ça peut titiller...

Pour ce qui est de convaincre la population qui n'est pas indignée, je suis très très dubitative, par expérience et par analyse.

En effet, par définition, étant des êtres libres et obstinés, les humains ne se laissent pas du tout convaincre (sauf un temps par la force, mais ce n'est pas du tout notre éthique !), même par des idées super qui iraient dans leur propre intérêt.
Ok pour faire un travail d'information, de titillage, de débats avec celles qui le veulent, ok pour être présent et visible.
Mais, pour moi, le boulot des Indignés ne serait pas de s'escrimer à convaincre (vu que ça ne marche pas), mais de s'efforcer d'agir au mieux.
Et il faudrait surtout commencer à construire autre chose, montrer l'exemple et par ce fait susciter d'autres "vocations". Une sorte de "propagande par le fait" comme disaient les anarchistes, mais ici dans une version non-violente.
Avec tout ça, celles qui se sentent prêts rejoindront tout "naturellement" les Indignés, sans avoir à leur démontrer par A + B que c'était la meilleur chose à faire.
_________________
:: Le réformisme est l'art de changer tout ce qu'il est nécessaire de changer pour que rien ne change ::


Revenir en haut
Flamby
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2011
Messages: 132

MessagePosté le: Jeu 10 Nov - 19:39 (2011)    Sujet du message: Construire une véritables société depuis la base Répondre en citant

On peut essayer de faire les 2. Quand on distribue des tracts pendant nos actions, c'est ce que l'on fait.

Revenir en haut
darksark


Hors ligne

Inscrit le: 29 Oct 2011
Messages: 11

MessagePosté le: Jeu 10 Nov - 21:45 (2011)    Sujet du message: Construire une véritables société depuis la base Répondre en citant

 
Citation:
En effet, par définition, étant des êtres libres et obstinés, les humains ne se laissent pas du tout convaincre

Pas d'accord avec ça, j'aurais plus dit "crédule et fidèle à leur maitre, les humains ne se laissent pas convaincre".


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 13:27 (2017)    Sujet du message: Construire une véritables société depuis la base

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum de Occupy Grenoble Index du Forum -> Bienvenue sur le forum Occupy Grenoble ! -> Débats Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème Pluminator imaginé et réalisé par Maëlstrom