Forum de Occupy Grenoble Index du Forum
Forum de Occupy Grenoble
Forum du mouvement des indignés Grenoblois
 
Forum de Occupy Grenoble Index du ForumFAQRechercherMembresGroupesProfilS’enregistrerConnexion

Analyse sur les possibilités d'union et de convergence

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum de Occupy Grenoble Index du Forum -> Bienvenue sur le forum Occupy Grenoble ! -> Débats
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Zora


Hors ligne

Inscrit le: 27 Oct 2011
Messages: 150
Localisation: 38

MessagePosté le: Mar 6 Déc - 15:11 (2011)    Sujet du message: Analyse sur les possibilités d'union et de convergence Répondre en citant

L'union et la convergence font parties des désirs des Indigné-e-s. Notre mouvement refuse en effet d'être cantonné dans une case, et veut tenter de rassembler toutes les révoltes contre ce monde injuste et destructeur.
Ici je vais essayer de parler de comment selon moi cette union et convergence pourraient se réaliser.

Tout d'abord, il faudrait bien sûr que les motifs d'indignations et révoltes ne restent pas limités à des secteurs trop petits ou ridicules.
Si le motif de révolte en reste par exemple aux excès de la spéculation financière ou à l'extension d'une autoroute, toute convergence sera impossible.
Si en revanche, on est ou devient, plus ou moins confusément, révolté-e par toute une série de choses, par tout un système que l'on perçoit comme globalement inadapté, non-démocratique, injuste, exploiteur, destructeur, etc., alors on a des chances de pouvoir poursuivre.

Dans cette hypothèse d'un mouvement de personnes révoltées par un ensemble de faits, d'institutions, de fonctionnements, de mentalités, d'organisation, etc, et qui approfondiraient les raisons de leurs révoltes et les critiques du monde existant, comment alors envisager une union, une convergence ?

En effet, une fois qu'on a catalogué les très nombreux motifs de révoltes, qu'on a analysé les principales aberrations du monde actuel, il faut bien rechercher des "solutions", d'autres modes de vie et d'organisation.
On sait bien tous que protester, râler ou critiquer ne va rien changer au fonctionnement du monde.

Il y a au départ souvent de grosses variantes dans les critiques et les remises en cause du monde actuel, par exemple certains critiquent le capitalisme dans son ensemble, d'autres certains aspects et excès.
En fait, la manière dont on va rejeter ou critiquer les divers secteurs du monde actuel est en relation, forcément, avec les "solutions" et alternatives que l'on va proposer et espérer. Si on se préoccupe uniquement des secteurs qui nous touchent directement, au aura des réponses limitées, incomplètes.

Exemples pour bien comprendre :
Animaux : si on refuse toute forme d'exploitation des animaux on voudra tendre vers le veganisme, tandis que d'autres qui sont choqués uniquement par certains excès voudront tendre vers la suppression des élevages en batterie, d'autres encore considèrent que les problèmes humains sont prioritaires et qu'on verra ça plus tard
Capitalisme : certains veulent seulement des réformes (limiter les hauts salaires, contrôler les banques, arrêter la spéculation, un revenu universel), d'autres sont pour une forme d'anarcho-communisme (viser la suppression de l'argent, arrêter le travail tel qu'il est conçu, supprimer capital, propriété privée des moyens de production, classes, banques...), d'autres voudront peut-être une forme de "retour à la nature", avec du troc et de l'artisanat, etc.
Politique : certains sont pour la démocratie directe dans tous les cas, d'autres pour des variantes d'élus contrôlés, ou de tirage ou sort, ou de désignation des responsables en fonction de leurs compétences avérées, pour un gouvernement de scientifiques, etc.

Inutile de donner d'autres exemples, vous savez bien que, sur tous les sujets, les humains ont des critiques/propositions variées et différentes, et souvent opposées.
En plus, la plupart des personnes sont convaincues d'avoir raison, et ne sont donc pas spontanément disposées à changer d'avis ou à se ranger à celui d'autrui.
Dans la réalité, à l'heure actuelle, si on examinait les avis d'un groupe d'humains sur tous les aspects d'un projet de société, personne ne serait d'accord sur tout. Il y aurait partout de nombreuses divergences sur de très nombreux sujets.
Ce serait particulièrement vrai pour un groupe d'humains tirés au sort parmi la population, mais ce serait encore vrai même pour un groupe d'humains rassemblés autour de convictions communes (comme les Indigné-e-s, un groupe d'anarchistes, les adhérents d'un parti politique ou d'une association de lutte, etc.).

Dans la réalité d'aujourd'hui, selon le fonctionnement habituel, personne ne serait vraiment d'accord, et on aurait des débats sans fin, des oppositions, des obstructions, des refus, ultimatums et autres guerres d'égo.
C'est bien pour ça que, de tout temps, pratiquement partout, les humains n'arrivent à vivre ensemble (mal) que quand ils se soumettent, de gré ou (le plus souvent) de force, à un système de règles coercitives qui met tout le monde "d'accord" par le bas, même si ça déplaît à des tas de minorités et si des tas de points ne conviennent pas à tout le monde, même si ça n'est pas la meilleure solution dans l'absolu des possibles.
Les cas extrêmes sont les dictatures (Tunisie de Ben Ali, Syrie, Russie actuelle ?...) et les totalitarismes (ex-urss, Chine), et puis il y a tous les cas intermédiaires, et les systèmes non-démocratiques que l'on a par ici.
A l'heure d'aujourd'hui, une vraie démocratie directe en France, sans chefs ni leaders, cherchant le consensus imploserait rapidement, serait sans doute ingérable et s'écroulerait sous les opinions et désirs opposés.
Il est donc logique que l'on ait de tels systèmes, car, globalement, on a été incapable de faire mieux. La faute ne peut pas être rejetée uniquement sur les puissants, même s'ils ont tout fait pour conserver leurs intérêts.
Et le personnel politique, les capitalistes et oligarchies ont raison de dire qu'ils gèrent le bazar au mieux du "possible" (ils se servent très largement au passage, mais ce n'est pas la question ici).

Cet ensemble d'idées disparates ne facilite pas l'union, mais plutôt le replis, la guerre, les tribus identitaires, les multitudes de chapelles et groupuscules où chacun défend d'abord son opinion contre ceci ou ceux là, les conflits d'idées, les militantismes qui s'opposent indéfiniment (exemple de ces jours ci : pour les droits des prostitué-e-s/pour l'abolition de la prostitution), etc. C'est ce qu'on observe partout, toujours, et c'est ce qui contribue à ce que le système en place ne change pas du tout.


Dans ce contexte, comment créer, espérer, construire, une union et une convergence des révolté-e-s, pour imaginer et construire un jour un autre monde ?! Ca paraît complètement fou.

Evidemment, j'écarte les fausses "solutions" de la dictature et du totalitarisme, qui imposent un système commun par la force, la coercition et les conditionnements, car je suis convaincue que ce n'est pas ce que nous voulons !

Restent deux possibilités :

1. Le consensus minimal et divers îlots de liberté

On part ici de l'idée que les humains auront toujours quoi qu'on fasse, comme maintenant, de nombreuses idées divergentes.
Si on considère alors qu'il est impossible, ou même non souhaitable, que tout le monde puisse avoir (quasiment !) les mêmes idées sur tout (je ne parle pas bien sûr de la préférence pour la glace à la vanille ou au chocolat !), il faut alors penser une organisation sociale qui puisse permettre la liberté des uns et des autres.

Il faudrait donc qu'il y ait au moins un consensus sur le respect de la liberté des individus et des groupes. Est-ce possible ?
Dans ce cadre là, impossible de créer de grandes structures collectives comparables par leur taille aux Etats et fédérations existants de nos jours.
Il y aurait plutôt des multitudes d'îlots, des regroupements d'individus par affinités, ayant, ou pas, suivant leurs désirs, des liens entre eux.
Il faudrait aussi que les humains aient renoncé à leurs appétits pour la conquête, la guerre, l'appropriation, sinon on retomberait vite dans les systèmes de dictatures actuels.
Il faudrait peut-être une sorte de police consensuelle minimale (sous quelle forme ?!), pour faire respecter le principe de "ne pas faire à autrui ce que tu ne voudrais pas qu'on te fasse" ?
Mais c'est peut-être possible, puisque là on part de l'hypothèse où l'humanité se révolterait, et donc aurait changé au moins sur les points les plus néfastes.

Des auteurs anarchistes ou autres ont évoqué ce genre de projet.
Par exemple : la fiction http://fr.wikipedia.org/wiki/Bolo'bolo (je ne l'ai pas lu)
voir http://forum.anarchiste.free.fr/viewtopic.php?f=6&t=4156 (notamment paragraphe " Le fédéralisme et les règlements")

2. Une convergence des idées pour un projet commun

Dans la première possibilité, on dégage les points communs pour se regrouper par affinités malgré des divergences plus ou moins importantes.
Ici, la démarche serait différente.
Ici on serait convaincu que tous les humains sincèrement révoltés sont susceptibles d'arriver un jour à avoir (quasiment !) les mêmes idées, et donc à créer un même projet de société viable et valable partout.
Evidemment, ça parait impossible, mais on peut considérer que les diversités d'opinion sont dues en grande partie à des différences "superficielles" de caractère, de culture, d'éducation, à certains blocages ou manques d'informations, etc... Et que si les humains se détachent de leurs habitudes de pensées pour voir les choses de plus haut, sous d'autres angles, ils pourraient en arriver à trouver une sorte de socle commun, à se rejoindre en dépassant des particularismes, conditionnements, erreurs, insuffisances, immaturités, entêtements, croyances fausses...
J'avoue que je crois à cette option là.
Je pense que si on est sincèrement révolté-e, et que si on s'accroche à chercher sincèrement des alternatives viables et justes, on devrait forcément déboucher sur des idées (politiques, économiques, sociales, écologiques...) très similaires.
Ca pourrait prendre plus ou moins de temps suivant le contexte et les personnes.
Il y aurait tout un travail volontaire de remise en cause personnelle et d'ouverture d'esprit.
Ce serait alors à chacun de voir vraiment quelles sont ses motivations, ses ressorts intimes, sur quels principes il fonde sa pensée et son action. A chacun de chercher si ses motivations sont justes, "vraies", valables, ou pas.
Sur quels fondements ? A chacun de voir, c'est une question éminemment personnelle. Certains vont se référer à des principes anarchistes, ou communistes, rationnels scientifiques, spirituels, écologiques, etc.
A un certain stade, sans doute que même ces références là n'ont plus d'importance et sont dépassées, puisque tout fusionne. En tout cas, l'important serait de toujours chercher à avancer en convergent.


Tout dépend de la vision qu'on a de l'être humain, de laquelle des deux possibilités se réaliserait. Bien sûr, on peut imaginer des régions fonctionnant dans l'option 2, et d'autres dans l'option 1.
Pour moi, si les humains se révélaient capables de l'option 1, ils seraient aussi capables de l'option 2. Ici, qui peut le moins peut le plus, car le moins (option 1) implique déjà des évolutions individuelles importantes menant au plus (option 2)



CONCLUSIONS
 

Cette question des divergences et diversités d'idées montre aussi qu'il n'est pas possible d'emblée d'avoir un accord sur des objectifs communs un peu précis.

Il n'empêche qu'il faudrait éviter de simplement se contenter d'empiler des tas de choses hétéroclites, et parfois contradictoires, comme : anticapitalisme, commerce locale, abolition de l'argent, monnaie sous contrôle des Etats, liberté, interdiction des drogues, végétarisme, défense des élevages bio, etc.
Et éviter aussi bien sûr le retour à la classique division, aux luttes sectorielles étanches, à la multiplication des petits groupes aux idées différentes, à la résignation et au retour piteux dans les voies habituelles et sans issue du réformisme et de la délégation à l'Etat, au capitalisme et aux partis.
Mieux vaudrait poser le problème sur le fond, car une union et une convergence réelles (options 1 et 2 ou mélange des deux) ne se feront pas toute seule, il faut activement y réfléchir, y travailler.
C'est un travail individuel et collectif, un désir, une utopie.
Il faudrait débattre et réfléchir inlassablement pour dégager des consensus partiels, les questions importantes, et toujours recommencer jusqu'à ce que la convergence émerge, simple et évidente.

Concrètement, il faudrait par exemple que toutes les structures contestataires, réformistes, humanitaires... se convertissent à l'esprit du mouvement des Indigné-e-s. Pour l'instant, ils vont sans doute dire que ce mouvement est trop faible, peu crédible et organisé pour être pris au sérieux, mais ça changera. Et la force de ce mouvement viendra aussi du changement et de l'adhésion éventuelles des organisations existantes.
Il s'agirait alors d'élargir et radicaliser chaque lutte (ça vaut aussi pour les Indigné-e-s), de l'intégrer réellement à un ensemble plus vaste.
Il faudrait que chaque structure existante, sous la poussée de ses adhérents révoltés, mute, et rejoigne un mouvement mondial. Ou alors, si les structures ne veulent pas muter (préférant s'illusionner dans le réformisme solitaire ou la conservation de leur rayonnement spécialisé), que les adhérents eux fassent le pas.



Le problème, quand on voit les problèmes actuels, et surtout s'il nous arrive prochainement quelque chose de similaire à la Grèce, c'est qu'on est dans l'urgence, on n'a pas vraiment le temps de tergiverser durant des années.
Et l'urgence peut être mauvaise conseillère, il faudra alors savoir être pragmatiques, garder la tête froide, se contenter de convergences et accords provisoires pour pouvoir résister et commencer à reconstruire.

Seul un mouvement "vierge" comme les Indigné-e-s (avec des alliances avec d'autres groupes proches et le rassemblement des divers révolté-e-s), résolument hors structures existantes, pratiquant la démocratie directe et refusant tout suivisme de chefs ou d'idées trop limitées ou recuites à une chance d'y parvenir.
Seul un mouvement de ce type pourrait fournir l'occasion de s'affranchir de l'empilement stérile des habituelles luttes sectorielles-catégorielles plus ou moins réformistes pour déboucher, peut-être, sur une contestation et une convergence d'ensemble entraînant l'élaboration collective d'un projet alternatif.
C'est à dire, une forme de révolution.


PS : ici je n'ai parlé que des lignes directrices, idées mobilisatrices, d'un projet de société commun. Le questionnement serait un peu similaire sur les moyens d'y parvenir, les réformes et transitions vers.
Sauf que les idées générales de la vision d'un autre monde peuvent se construire à peu près de la même manière partout, ce qui n'est pas forcément le cas des moyens d'agir concrètement pour tout changer, là ça dépendra du nombre de personnes impliquées, de leur engagement et des conditions locales ?

PS2 : désolée pour la longueur, j'espère que ce n'est pas trop indigeste !
_________________
:: Le réformisme est l'art de changer tout ce qu'il est nécessaire de changer pour que rien ne change ::


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 6 Déc - 15:11 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Jérôme


Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2011
Messages: 1

MessagePosté le: Mar 6 Déc - 17:13 (2011)    Sujet du message: Analyse sur les possibilités d'union et de convergence Répondre en citant

Salut Zora!
ha tu as quand même tenté, bien, il fallait se lancer sur le sujet, bien bien!!
Bon, je vais tenter de rajouter, si tu le permets, quelques uns de mes angles de vues qui me sont venu suite à la lecture ci dessus.

Pour la 1ere partie, "consensus en îlots", ne penses tu pas que c'est un peu ce qui était le cas il y a quelques années, avant les colonisations? Ne penses tu donc pas que les"îlots"voulant poursuivre dans un système de"croissance", d'amas de richesses, ne déborderaient 't'ils pas sur d'autres îlots moins gourmants?
Aussi, si, comme moi, on trouve alarmant la situation"écologique"dans laquelle on vie, situation dû à la"croissance", symbole pourtant de santé des pays qui s'arrachent des ressources à grands coup de pesticides, de pétrole, d'engrais chimiques qui appauvrissent la Terre, souillent les eaux, polluent notre oxygène, déboisent Nos richesses communes, raréfient les matières premières et biodiversité...
 Penses tu que la vie sur mon îlot de décroissant sera possible si mes voisins continuent d'anéantir à petit feu toutes ces richesses, ces éléments qui font que la vie est possible sur Notre Terre?  Nous n'en avons qu'une seule.

Aussi il faudrai prendre en compte la démographie mondiale et l'augmentation de personnes vivant (désirant vivre) à "l'occidental" (consommation d'nrj et autres en augmentation alors que nos ressources s'épuisent).


Pour la 2eme, je trouve cela bien intéressant, et ça me fait penser à une lecture du livre"Terre Patrie" d'Edgar Morin, qui nous rappelle que nous sommes dans l'ère planétaire. Il entent par là que nous sommes aujourd'hui tous en capacité de se tenir au courant de tout ce qui peut se passer à l'autre bout de la planète. Ainsi, si les connaissances, les vrais, sans conditionnements, seraient acquises pour toute la population mondiale, on aurait donc tendance à se diriger tous vers un seul point.
Mais, parcequ'il y a un mais Smile , les conditionnements sont là, et à moins d'un formatage globale du disque dur du cerveau de l'humain, celà n'est pas possible ( à moins d'en parler à Huxley) . Les religions, les politiques, les éducations, entreprises, banques et autres sont encrées dans les cultures, dans les modes de pensées.
Le véritable problème est sans doute l'homme, et je pense que nous devrions tous chercher à pluss nous connaitre nous même, chacun, avant d'engager un quelconque souhait sur un possible projet qui incluraient d'autres identités.
L'homme est également lui même sans cesse contradictoire, et cela est dans notre nature, j'avais d'ailleurs fait un article sur facebook à ce sujet: https://www.facebook.com/note.php?note_id=10150103237571696

Ainsi, demander à tous de tendre vers un projet commun ne semble pas encore possible, mais les crises économiques, humaines, écologiques auront surement un impact sur la pensée"occidentale" pour tendre vers quelque chose de meilleur, et les indignés, comme d'autres alternatives, en sont des chemins....


Revenir en haut
Frédéric


Hors ligne

Inscrit le: 04 Déc 2011
Messages: 28
Localisation: Voiron

MessagePosté le: Mar 6 Déc - 17:43 (2011)    Sujet du message: Tentative d'explication Répondre en citant

Personnellement, je me suis inscrit aux indignés parce-que les idées proposé pour changer le monde me paraissent bonnes. J'ai jugé que ce groupe était actif et que nous avons tous soif d'un monde meilleur. L'unanimité n'existe pas, on parle plus souvent de majorité.
Il suffis de regarder les élections présidentiel pour s'en rendre compte.
Par contre, se qui ma choqué à mon arrivé dans le forum, c'est la désorganisation des catégorie, les sujets trop long à lire ... Mis a part le sujet de mon inscription ; je suis incapable de retrouver les messages que j'ai posté dans le ras de marré d'information qui envahis le forum tous les jours.
exemple:

"Finance :
•    Interdire toute forme de spéculation (c'est peut-être un peu fort pour une première phase !?)
•    Placer toutes les banques sous le contrôle transparent des Etats, avec un droit de regard et de décision par des représentants de tous les courants, partis et autres existants.
•    Taxation accrue des bénéfices bancaires
•    Abaissement de tous les frais bancaires.
•    Annulation des dettes prises par les Etats et collectivités auprès des structures suffisamment solides pour le supporter ?

Commencer à démocratiser la vie politique et mieux contrôler les élus :
•    Plus de proportionnelle pour que tous les courants soient représentés
•    Interdiction de TOUT cumul de mandat, quel que soit le type de mandat
•    Interdiction pour un politique d'exercer plus de X mandats, pour éviter les risques d'encroûtement, de "professionnalisation" et de corruption.
•    Possibilité de révoquer un élu qui ne donne pas satisfaction (procédure à préciser : seuil de XXX pétitions, vote périodique...)
•    Instauration de référendums pour tous les choix importants, après avoir pris le temps de réels débats, et de réelles informations pluralistes accessibles à tout le monde.
•    Interdire toute forme de financement des partis autre que le financement de l'Etat. On aurait alors des campagnes plus sobres, où tous les candidats seraient davantage à égalité de moyens
•   Décentralisation de l'État : fédéralisme, plus de transparence, plus d'autonomie aux régions, moins de pouvoirs aux administrations, plus de contrôles sur les juges et leur manière d'interpréter les textes...etc.

Économie, travail :
•    Instauration d'un revenu universel (permettant bien sûr de subvenir à ces besoins vitaux) pour tout le monde, sans conditions, pour toute personne avec ou sans emploi. Suivi d'une 2ème phase, où toute forme de salaire et de rémunération diverses seraient remplacées par un revenu universel égal permettant à tout un chacun de vivre très correctement."

..............................................................

Comment peut on être d'accord avec tout un programme aussi complexe ... Comment ne pas décrocher à la 10 ème ligne ?
Si vous voulez faire des propositions de changement, faites le point par point en essayant d'aller dans le détail pour essayer d'être crédible.

exemple:

Nouveau sujet:


•    Instauration d'un revenu universel

Ce revenu doit être créé pour subvenir à ces besoins vitaux. Pour tout le monde, sans conditions avec ou sans emploi. Suivi d'une 2ème phase, où toute forme de salaire et de rémunération diverses seraient remplacées par un revenu universel égal permettant à tout un chacun de vivre très correctement...

A partir de là, la base et posé, il ne reste plus qu'a en débattre pour créer un consensus sur cette idée.

Je pense que votre essoufflement est dut en partit à ça, peu de monde arrive à suivre ce flux d'information incessant et anarchique (dans l'organisation).
Il suffis de regarder le nombre de connexion "invité" pour se rendre compte que le forum n'est pas très "vendeur" Very Happy
Il y a un gros travail d'admin et de modération. Je connais très bien ce problème, étant donné que mes membres sont capable de poster tout n'importe quoi et surtout n'importe ou !
Par contre, je n'ai pas de mal à retrouver mes messages Smile
C'est mon avis personnel et il n'engage que moi bien entendu.

Exemple de développement point par point effectué sur mon forum :
La crise en images
_________________
Indignamini ! http://drevetferrures.forumgratuit.fr/


Revenir en haut
AIM MSN Skype
DominiqueM


Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2011
Messages: 171
Localisation: Grenoble

MessagePosté le: Mar 6 Déc - 20:12 (2011)    Sujet du message: Analyse sur les possibilités d'union et de convergence Répondre en citant

Je suis de l'avis de Frédéric, il vaudrait mieux, dans la partie débats ouvrir une nouvelle discussion pour chaque sujet, comme ceux que Zora a exposés ici :
http://occupygrenoble.xooit.fr/t77-Proposer-des-mesures-de-transition.htm

C'est plus facile de donner son avis sur un sujet à la fois ...
_________________
Tu es né digne, sois indigné !


Revenir en haut
Zora


Hors ligne

Inscrit le: 27 Oct 2011
Messages: 150
Localisation: 38

MessagePosté le: Mar 6 Déc - 22:01 (2011)    Sujet du message: Analyse sur les possibilités d'union et de convergence Répondre en citant

@Frédéric,
La liste que j'avais faite était surtout destinée à donner des exemples, et à montrer que les sujets étaient nombreux, éventuellement complexes, et interconnectés. (http://occupygrenoble.xooit.fr/t77-Proposer-des-mesures-de-transition.htm)
Oui en effet, il faudrait mieux agencer le forum.
Ici on est en auto-organisation, et donc il faut en tenir compte, s'habituer, et arriver à s'organiser sans chef.
Ca nous demande du rodage.

Je n'ai pas réfléchi à un meilleur agencement de forum, voir ce qu'ont fait d'autres groupes ?
Qui a des idées ?

Sinon, il n'y a pas tant de nouveaux message chaque jour je trouve.
Pour ne pas en rater, il faudrait avoir un affichage des nouveaux messages et nouveaux sujets quelque part, mais ce genre de forum n'a sans doute pas cette fonctionnalité ?
_________________
:: Le réformisme est l'art de changer tout ce qu'il est nécessaire de changer pour que rien ne change ::


Revenir en haut
Zora


Hors ligne

Inscrit le: 27 Oct 2011
Messages: 150
Localisation: 38

MessagePosté le: Mar 6 Déc - 22:21 (2011)    Sujet du message: Analyse sur les possibilités d'union et de convergence Répondre en citant

@Jérôme, merci pour les commentaires
Pour les îlots, tu as raison, il faudrait aussi que les humains soient sortis du dogme de la croissance et de la surconsommation.
Pour le reste, ce que tu dis est assez juste.

Pour moi, un libre projet commun pourrait devenir réalité, et pas besoin d'attendre 1000 ans, mais ça ne serait pas possible en 2 mois non plus ! Mais c'est impossible à démontrer comme ça, c'est une conviction perso, donc..., à chacun de voir.

Au vu de l'histoire, j'ai quand même l'impression (et là ce n'est pas qu'une opinion purement perso) que pour la possible naissance d'une autre société, c'est un peu tout ou rien, soit on change tout vraiment (avec un temps de transition) avec un projet commun, soit ça ne marche pas si on en reste à l'option 1.
Car si on ne change qu'à moitié, les problèmes et divergences restants risquent de tout submerger à nouveau, et tout recommencerait comme avant.
_________________
:: Le réformisme est l'art de changer tout ce qu'il est nécessaire de changer pour que rien ne change ::


Revenir en haut
Frédéric


Hors ligne

Inscrit le: 04 Déc 2011
Messages: 28
Localisation: Voiron

MessagePosté le: Mar 6 Déc - 22:33 (2011)    Sujet du message: Nouveau forum Répondre en citant

je me propose de vous construire un nouveau forum qui pourrait être porteur de nouveaux membres, qui serait plus "vendeur".
Je peux vous offrir un bel outil de communication propre, organisé et peut être même sans fautes d'orthographe si mon modérateur d'orthographe veut bien me suivre dans ce travail.
Je peux très bien m'occuper de la subdivision et de la modération des contenus; vous proposer un espace privé plus intense, pour que les sujets lu par le grand publique, soit des sujets structuré, travaillé et concerté par tous les membres du forum.
Vous ne me connaissez pas encore, mais je suis administrateur de 2 forum (1 de jeu vidéo et 1 de liquidation judiciaire). Ça fait 8 ans que je fais ça.
Je frappe plus de 100 mots à la minute ... Pour moi gérer un forum, c'est du gâteau Very Happy
Je ne veut être le leader de personne, je veux juste vous offrir quelque chose de beau et d'utile qui mettrait en avant la noblesse de notre cause; montrer que nous pouvons être un mouvement organisé et structuré qui est capable de:
-S'indigner.
-Proposer une solution à son indignation personnel
-Débattre avec les autres.
-Conclure avec des solutions dignes et réalisables.
Si la majorité des gens sont d'accord, je commence le travail. Dés que c'est finis, vous décidez si oui ou non, vous accepter de basculer vos compte d'utilisateur sur ce nouveau forum.
Pour ce travail, il me faudra un minimum de matière ... Photo, vidéo Les sujets intéressant repêché sur se forum ...
_________________
Indignamini ! http://drevetferrures.forumgratuit.fr/


Revenir en haut
AIM MSN Skype
DominiqueM


Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2011
Messages: 171
Localisation: Grenoble

MessagePosté le: Mar 6 Déc - 22:40 (2011)    Sujet du message: Analyse sur les possibilités d'union et de convergence Répondre en citant

@Zora, il m'est très difficile, personnellement de répondre à une discussion qui comporte de nombreux sujets. Je n'arrive pas à réfléchir sur plusieurs choses à la fois. Tes textes, sont longs et denses... par, exemple, ce soir je n'ai pu que survoler ce que tu as écrit ici.
J'imagine les nouveaux inscrits sur le forum, ça leur fait beaucoup à avaler d'un coup !
En plus, on peut craindre qu'après t'avoir lu, les gens n'aient pas le courage de lire les commentaires des autres . C'est souvent ce qui se passe sur les forums, on lit le premier post puis on donne son avis sans tenir compte des commentaires suivants.

Ne vaudrait-il pas mieux ouvrir une discussion sur un thème et en invitant les autres à donner leur avis? Régulièrement, celui qui a ouvert la discussion éditerait son post et ferait la synthèse des avis donnés
_________________
Tu es né digne, sois indigné !


Revenir en haut
DominiqueM


Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2011
Messages: 171
Localisation: Grenoble

MessagePosté le: Mar 6 Déc - 22:44 (2011)    Sujet du message: Analyse sur les possibilités d'union et de convergence Répondre en citant

@Frédéric attends un peu, prends contact avec les admin (welovemounier - entre autres) pour voir si tu ne peux pas leur donner un coup de main, ici ...
On ne va pas se diviser alors qu'on commence tout juste à s'assembler !
_________________
Tu es né digne, sois indigné !


Revenir en haut
Frédéric


Hors ligne

Inscrit le: 04 Déc 2011
Messages: 28
Localisation: Voiron

MessagePosté le: Mar 6 Déc - 22:49 (2011)    Sujet du message: Analyse sur les possibilités d'union et de convergence Répondre en citant

Je ne parle pas de diviser, je parle juste de vous ouvrir un nouveau support technique. Les Admin ne sont que des techniciens, c'est les modérateurs qui sont sensé créer le contenus...
T'inquiète, j'ai bien dit que j'attendais une réponse franche et massive avant de travailler sur quoi que se soit. Je ne suis pas un fou non plus  Mort de Rire  
_________________
Indignamini ! http://drevetferrures.forumgratuit.fr/


Revenir en haut
AIM MSN Skype
Zora


Hors ligne

Inscrit le: 27 Oct 2011
Messages: 150
Localisation: 38

MessagePosté le: Mar 6 Déc - 22:54 (2011)    Sujet du message: Analyse sur les possibilités d'union et de convergence Répondre en citant

@Frédéric, sur la question d'un nouveau forum,
Super si tu pourras aider.
Ca fait partie d'une réflexion globale à avoir sur nos outils internet (voir http://occupygrenoble.xooit.fr/t82-Trois-pages-facebook-c-est-trop.htm)
A réfléchir sur le net, et à débattre-décider en assemblée ?
(Mais d'ailleurs ici ce n'est pas le bon topic pour parler de ça)
_________________
:: Le réformisme est l'art de changer tout ce qu'il est nécessaire de changer pour que rien ne change ::


Revenir en haut
Zora


Hors ligne

Inscrit le: 27 Oct 2011
Messages: 150
Localisation: 38

MessagePosté le: Mar 6 Déc - 23:03 (2011)    Sujet du message: Analyse sur les possibilités d'union et de convergence Répondre en citant

@Dominique, sur mes textes trop longs,
Sont plus adaptés à des articles qu'à un forum en fait.
J'ai souvent du mal à faire court, désolée.

Ce que tu proposes pourrait être une manière plus adaptée en effet.
Lancer un sujet avec quelques pistes, sans écrire des pages.
et que quelqu'un périodiquement fasse le point en cours de forum, avec la mention "SYNTHESE TEMPORAIRE" par exemple

-> En fait, faudrait se créer un topic sur l'organisation du forum !, et nos souhaits pour son bon fonctionnement ?
_________________
:: Le réformisme est l'art de changer tout ce qu'il est nécessaire de changer pour que rien ne change ::


Revenir en haut
DominiqueM


Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2011
Messages: 171
Localisation: Grenoble

MessagePosté le: Mar 6 Déc - 23:09 (2011)    Sujet du message: Analyse sur les possibilités d'union et de convergence Répondre en citant

@Zora oui, bonne idée ! Perso, je n'ai pas le courage de le faire ce soir, alors, si tu veux bien ... Mais fais court  (oups, désolée !)
_________________
Tu es né digne, sois indigné !


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 17:48 (2017)    Sujet du message: Analyse sur les possibilités d'union et de convergence

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum de Occupy Grenoble Index du Forum -> Bienvenue sur le forum Occupy Grenoble ! -> Débats Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème Pluminator imaginé et réalisé par Maëlstrom